Mageia était présent au salon Paris Open Source Summit 2016

Le POSS (Paris Open Source Summit, les 16 et 17 Nov) de 2016 a été un grand moment pour Mageia et ses 3 représentants qui ont tenu le stand : Dtux, Magnux77 et Lebarhon.

Cette année, nous n’avons pas vu d’utilisateurs solitaires venant avec leur ordinateur portable pour nous montrer les problèmes d’affichage 3D ou bien que le son est défaillant. C’est bien une preuve de la qualité de Mageia 5. A la place, nous avons rencontré beaucoup de monde utilisant Mageia pour du développement, de l’enseignement ou bien à titre professionnel. Il était agréable de constater combien Mageia est appréciée en tant que plateforme sérieuse et fiable. Nous avons échangé avec le développeur d’Alcasar, un contrôleur d’accès réseau utilisé par beaucoup d’administrations françaises. Alcasar fonctionne sur des milliers d’ordinateurs, tous sous Mageia. Ces gens posent souvent de bonnes questions, en voici deux exemples, le premier venant d’un développeur et le second d’un enseignant (réponses en fin d’article) :

  • Sur un ordinateur sans interface graphique, après une mise à jour automatique, comment savoir qu’un redémarrage est nécessaire ? ou à défaut, quels sont les paquets qui le nécessitent ?
  • Mageia affirme que les publications Live sont destinées aux tests. Pour leur première utilisation de Mageia, beaucoup de gens préfèrent utiliser un vieil ordinateur sans emploi, le genre de matériel dépassé. Malheureusement, les ISO Live sont livrées avec KDE ou GNOME, les environnements de bureau qui exigent le plus de ressources ! Ne pensez vous pas que les publications Live devraient être fournies avec LXQt ou Xfce ?

Pour la plupart des visiteurs, la même question revenait encore et encore. Des fois que vous ne l’auriez pas encore en tête …. « Quand est prévue la publication de Mageia 6 ? » D’un coté, il est agréable de constater que Mageia 6 est tant attendue, mais d’un autre coté, cela signifie que notre communication doit progresser (29).

photo-poss2016

Le POSS, comme tout autre manifestation, est aussi un bon moyen (peut-être même le seul ?) pour tout contributeur ou utilisateur de Mageia de rencontrer et faire la connaissance des autres contributeurs déjà côtoyés sur les forums ou listes de diffusion. Cette année, nous avons eu le plaisir de discuter de Mageia et de Linux en général avec ennael, baud, rtp, papoteur et piratu.

Librement,
Dtux, Magnux77 et Lebarhon.


En réponse aux questions citées ci-dessus, Mageia 6 sera publiée quand elle sera prête, la prochaine étape vers la publication devrait arriver très prochainement.

Lors d’une mise à jour sans interface graphique, typiquement faite en ligne de commande (par exemple avec urpmi –auto-update), urpmi devrait de lui-même prévenir lorsqu’un redémarrage est nécessaire. Les paquets qui requièrent un redémarrage sont ceux du système de base, par exemple le kernel, systemd ou encore glibc.

La création d’une image ISO Live « légère » a déjà été discutée à plusieurs reprises. Bien que rien ne l’interdise, les essais supplémentaires nécessaires pour garantir la qualité de trois environnements Live ont toujours exigé trop de ressources. Si des volontaires se montraient désireux d’aider pour la création des images ISO et leur tests, alors c’est quelque chose qui pourrait être proposé dans le futur.

Prolongation du support de Mageia 5 et informations générales

En raison des retards de Mageia 6 et de l’approche de la date initialement prévue pour la fin de vie (EOL – End of Life) de Mageia 5 (prévue au départ pour début décembre), nous pensons qu’il est nécessaire de fournir les dernières informations actualisées sur la situation de Mageia 5 et 6.

Premièrement, jusqu’à maintenant, toutes les publications ont été supportées avec un recouvrement de 3 mois au moins, et ce sera également le cas avec Mageia 5. Puisque Mageia 6 est en retard, le support de Mageia 5 est automatiquement prolongé afin d’offrir aux utilisateurs un délai de 3 mois pour se mettre à niveau avant que la réception des mises à jour de sécurité ne s’arrête pour Mageia 5.

Nous allons aussi très bientôt publier des images ISO de Mageia 5.1 (avec un peu de chance, ils sont actuellement en cours de validation finale). Cela permettra d’installer de nouveaux systèmes avec toutes les mises à jour reçues par Mageia 5. Comme pour Mageia 4.1, ce sont de nouvelles ISO de la même publication, les systèmes installés avec Mageia 5.1 s’appuieront donc sur les mêmes dépôts que Mageia 5 et bénéficieront du même support. Nous annoncerons la fin de vie définitive dès que Mageia 6 sera fournie, mais vous pouvez déjà maintenant compter sur un délai supérieur à trois mois.

Deuxièmement, Mageia 6 n’a pas été oubliée. Nous avons rencontré des problèmes avec le serveur de compilation des ISO, résolus maintenant, les améliorations de la 5.1 sont satisfaisantes, la prochaine publication intermédiaire de Mageia 6 suivra de près la publication de Mageia 5.1. Même si aucune ISO n’a été produite, les développeurs ne sont bien sûr pas restés oisifs et Cauldron est en pleine forme, avec de nombreux correctifs et mises à jours ; nous espérons donc que les prochaines étapes (l’instantané de stabilisation 2, la version candidate, la version finale) arriveront bientôt et seront très rapprochées.

Dans un autre domaine, nous étions présents au Paris Open Source Summit, un billet à ce propos va suivre rapidement.

Source de l’image : https://xkcd.com/606/

Nos plus chaleureux remerciements envers un contributeur de longue date et ami.

C’est avec une grande tristesse que nous adressons nos plus chaleureux remerciements à notre ami Thomas Spuhler pour ses contributions à Mandriva puis Mageia au cours des dix dernières années. Après avoir lutté contre un cancer du colon depuis plus d’un an, il a finalement dû lâcher prise le samedi 17 septembre 2016 à l’âge de 68 ans. Il laisse sa femme chérie, ses fils et ses petits enfants, vers lesquels vont nos pensées en ces temps difficiles.
Thomas a été contributeur de Mageia, et de Mandriva auparavant, depuis 2009 en tant qu’empaqueteur, et depuis plus tôt encore par des échanges au cours de discussions par e-mail ou de rapports de bogue.  Son intérêt pour l’empaquetage portait principalement sur le web et les composants en rapport avec les serveurs, pour lesquels ses contributions étaient d’une valeur inestimable.  Il avait dû mettre de côté ses responsabilités au sein de Mageia début août en raison de son état de santé.
C’était quelqu’un de charmant et il va durement nous manquer. Il était particulièrement épris de la vallée de l’Oro en Arizona, (USA), où il vivait depuis ces vingt dernières années et qui lui a inspiré son pseudonyme sur IRC (Oro_Valley).

Pusch Ridge from Oro Valley, © CC BY-SA 3.0 Dan Huff

Encore un grand merci pour tout Thomas, ce fut un grand plaisir d’être à tes cotés pendant toutes ces années !

Mageia à « Planète numérique » de la Fête de l’Huma.

Magnux77 nous représentait, avec Daniel. Voici ses impressions.

« C’était chaud, dans tous les sens du terme, une véritable kermesse, du bruit partout et un soleil radieux. Avec Daniel, on a installé les T-shirts, les stylos, les clés USB, 2 portables normaux pour démonstration de Mageia, une antiquité de 2002 sous Mageia pour montrer que si ça ne tourne plus sous Windows, ça peut tourner sous Mageia, et un écran 24 pouces pour une présentation LibreOffice Impress de Mageia en boucle sur Raspberry-Pi. Notre stand était à coté de La Mouette et l’Autre Net. Derrière nous, l’April, Framasoft, Les Ordis Libres.
Et de l’autre côté de l’allée, Patrick et Emmabuntüs et plus loin les FabLabs. Une foule extrêmement sympathique et variée, ouverte, heureuse d’être là, ou pour la musique ou pour les idées.

Certes, beaucoup passent sans même nous voir bien sûr, il y a tellement de choses à voir, à lire ou à entendre, voire à déguster. Mais ceux qui s’arrêtent et s’interrogent sont- déjà acquis à l’idée que les GAFAM ne leur veulent pas que du bien. Une scène parmi d’autres :
Madame et Monsieur, ils se tiennent l’un l’autre pour se soutenir dans l’adversité, regardent un peu tous les stands mais n’accrochent vraiment à rien. Ils se parlent, hésitent, recommencent à butiner du regard, sont sur le point de s’en aller, défaits, quand, soudain, Madame s’énerve, se plante et dit un peu plus fort :
« — Mais j’ai quand même envie de savoir !
— Savoir quoi, Madame ?
— Ben, l’informatique ça me … ça me fait ch### (avec un grand sourire). Mais j’ai acheté une paire de chaussures sur internet et maintenant j’ai de la pub pour des chaussures partout, sur mon écran, dans mes messages. Et ça me fait encore plus ch### (plus de sourire).
Alors je voudrais savoir pourquoi, comment ça se fait ».

Après une petite discussion, ils ne semblaient quand même pas prêts à aborder Mageia alors j’ai choisi de les emmener chez nos amis de Framasoft afin qu’ils puissent commencer à se défendre des GAFAM.

Mais pour nombre de ceux qui étaient sensibles à nos arguments, et susceptibles de passer à Mageia, l’obstacle était l’installation avec sauvegarde et partitionnement. Nous avons bien sûr laissé nos mails, la référence de MLO, les GUL mais c’est insuffisant bien sûr… À tous ceux avec qui nous avons échangé, n’hésitez pas à nous recontacter pour de l’aide, pour avoir une idée de comment s’y prendre ou trouver de l’aide dans votre région de France.
– dtux à Lyon dans sa boutique Libre PC
– magnux77 pour l’est parisien sur le forum francophone MageiaLinux-Online (MLO) »

Annonce : Arrivée des ISO Mageia 5.1 et dernières informations sur l’avancement de Mageia 6.

Cela ne vous aura probablement pas échappé, nous sommes en retard sur le planning de développement de Mageia 6 qui était prévu à l’origine.

En tant que distribution gérée par une communauté limitée en ressources et en nombre de contributeurs, nous nous en tenons à « Ce sera publié quand ce sera prêt » et ne voulons pas précipiter une publication avant qu’elle ne nous plaise vraiment. Ce n’est évidemment pas encore le cas avec Mageia 6 bien qu’elle commence à prendre forme ! D’un autre côté, nous sommes toujours très contents de Mageia 5 et souhaitons continuer son support jusqu’à ce que Mageia 6 soit prête et prenne la suite.

Arrivée des ISO Mageia 5.1

En raison de ce retard, nous allons publier des images de Mageia 5 mises à jour pour assurer la continuité jusqu’à l’arrivée de Mageia 6.

Les nouveaux ISO Mageia 5.1 incluront toutes les mises à jour de sécurité et de correction de bogues publiées pour Mageia 5 jusqu’à maintenant, y compris la mise à jour du noyau avec support à long terme (4.4.x) pour l’amélioration de la prise en charge du matériel.

Comme ce fut le cas pour Mageia 4.1, cela n’est pas une nouvelle publication en soi mais une façon simplifiée d’installer Mageia 5 à jour. Les utilisateurs actuels de Mageia 5 n’ont rien à ré-installer car leur système mis a jour est déjà le même que ce qu’aurait fourni une installation de l’ISO 5.1. Les nouveaux utilisateurs, par contre, vont bénéficier d’emblée du nouveau noyau 4.4, largement testé, au lieu de devoir commencer par installer l’ancien noyau 3.19 de Mageia 5.

Nous allons aussi de ce fait, prolonger la durée du support de Mageia 5 pour assurer au moins 3 mois de recouvrement après la publication de Mageia 6. La nouvelle date de fin de vie sera donnée quand les ISO 5.1 seront publiés.

L’infrastructure à nouveau sur les rails pour Mageia 6

Des problèmes d’infrastructure ont provoqué des retards pour obtenir l’ISO à compiler, ce qui a particulièrement perturbé les tests internes de Mageia 6 sta2 (stabilisation snapshot 2, 2éme phase de stabilisation) lors de ces derniers mois. Cela est maintenant presque résolu et notre équipe de compilation des ISO (et ses nouvelles recrues) va pouvoir peaufiner le processus avec les ISO mis à jour de Mageia 5 avant de revenir sur Mageia 6.

Les retards ont permis d’intégrer de nouvelles versions pour certains logiciels importants. Plasma a beaucoup mûri, l’environnement de bureau de KDE a gagné en stabilité et en nouvelles fonctionnalités ces derniers mois, nous pourrons livrer Mageia 6 avec Plasma 5.8 LTS. On fournira aussi GNOME 3.22 qui est en cours de préparation dans Cauldron.

Empaqueteurs et développeurs à la tâche sur les bogues bloquants

La principale raison du retard de Mageia 6 est, bien sûr, qu’il reste des bogues bloquants (appelés release blockers) qui doivent absolument être résolus avant la publication.

Les empaqueteurs et développeurs travaillent en ce moment à résoudre les bogues bloquants qui restent. Un nouvel outil a été rapidement développé dans Mageia App DB pour aider à visualiser le progrès réalisé sur les bogues bloquants.
Nous espérons rendre disponible rapidement la deuxième phase de stabilisation après la publication de Mageia 5.1, soit probablement en octobre 2016. Quant à la publication finale, nous ne désirons pas donner de date précise maintenant, mais nous devrions réussir à la proposer en 2016.

Comme toujours, l’union fait la force, donc si vous êtes intéressés par le test des ISO, l’Assurance Qualité, l’empaquetage ou seulement désireux de vous impliquer dans Mageia, jetez un œil ici pour obtenir les informations nécessaires.

Ajout des outils DNF dans Mageia

Il y a beaucoup d’améliorations à venir pour Mageia 6 : l’environnement de bureau KDE Plasma 5, mises à jour d’autres environnements de bureau, de nombreux nouveaux jeux, et un coup de pinceau graphique avec un nouveau style visuel. Cependant, il y a aussi beaucoup de nouveautés sous le capot dans Mageia !

Parmi les nombreuses améliorations moins visibles, nous avons un nouveau solveur de dépendance flambant neuf : DNF (dandified yum). C’est un outil de dernière génération qui construit la génération des dépendances et la gestion des paquets avec un haut niveau de précision avec un historique intéressant. DNF hérite de deux projets : Yum de Fedora (Yellowdog Updater, Modified) et SAT Solver de openSUSE (libsolv). DNF a été dérivé de Yum il y a plusieurs années dans le but de le réécrire et d’utiliser la bibliothèque SAT Solver de openSUSE (qui est utilisé dans leur propre outil, Zypper). Un autre objectif du dérivé était de restructurer massivement la base du code de sorte qu’une API saine soit disponible pour les deux extensions DNF (via des greffons et des accroches) et de construire les applications sur ce processus (tels que interfaces graphiques et des outils d’automatisation du cycle de vie du système).

DNF sera disponible pour ceux qui souhaitent l’utiliser, cependant, urpmi et les outils de gestion de logiciels actuels de Mageia resteront par défaut dans l’avenir (jusqu’à nouvelle décision contraire). À bien des égards, ces objectifs ont été atteints. DNF a été introduit avec une interface de ligne de commande bien structurée, une interface API facile à utiliser et très complète, une douzaine de greffons de base et une douzaine de greffons additionnels. En conséquence du travail fourni pour implanter DNF, Mageia est désormais largement compatible avec un plus large éventail d’outils pour la gestion des systèmes basés sur RPM, en raison de l’utilisation d’une boîte à outils qui est commune à d’autres grandes distributions Linux basées sur RPM (tels que Fedora et openSUSE). Par exemple, des outils comme Spacewalk et Katello seront (dans une certaine mesure) capable de gérer des applicatifs de Mageia 6 pour les institutions telles que les écoles et les entreprises.

PackageKit a également été mis à jour avec une nouvelle application dorsale (backend) qui exploite le travail effectué pour accéder à DNF, ce qui nous permet d’utiliser correctement les outils de gestion de logiciels spécifiques comme GNOME Software et Discover Plasma de KDE, pour offrir une expérience de gestion de logiciel de bureau de haute qualité grâce aux outils natifs de l’environnement de bureau.

De plus, nous travaillons avec les développeurs de Fedora COPR (un système du style des PPA développé et fourni par nos amis du Projet Fedora) pour que Mageia 6 et Cauldron soient parmi les distributions Linux prises en charge. Cela permettra aux gens intéressés de fournir des paquets (ou logiciels) libres pour Mageia, d’avoir un environnement pour les créer et d’avoir un hébergement référencé de paquets. Une fois que le support pour Mageia a été activé sur Fedora COPR, les dépôts à ajouter seront aussi simple qu’une commande « dnf copr enable ».

Un des fruits né de cet effort est que le soutien à la création de paquets pour Mageia 6 est maintenant intégré à Mock, l’outil de construction propre de paquet standard utilisé par Red Hat, Fedora et CentOS. A partir de Mock 1.2.18 (disponible sur le support de des versions RHEL / CentOS et Fedora, ainsi que dans la prochaine Mageia 6), il est possible de construire des paquets de Mageia sans avoir à changer de distributions, sans « chrooter » le paquet manuellement, ou sans virtualiser une distribution sur l’ordinateur. De même, avec Mageia 6, il est possible de construire des paquets Fedora en utilisant le même outil. Bien sûr, vous pouvez construire des paquets de Mageia 6 avec Mock également. Mock est le moteur de construction de base pour Fedora COPR, il était donc essentiel de faire ce travail, et nous l’avons donc fait !

Le temps d’intégration de DNF dans Mageia 6 représente près d’un an de travail, en collaborant et en coopérant avec les acteurs du projet en amont et ainsi qu’avec le Projet Fedora pour mettre en œuvre le projet de la meilleure façon possible. Nous espérons que l’introduction de DNF et du nouveau backend PackageKit offrira une nouvelle façon conviviale, pour les gens d’interagir avec ce logiciel nouvellement disponible sur Mageia !

Si vous voulez en savoir plus sur DNF, consultez notre page wiki sur la façon de l’utiliser (en anglais).

Et le gagnant est…

Nous avons finalisé le concours de graphisme et nous voudrions remercier toutes les personnes qui ont participé, nous avons reçu d’excellentes propositions et le choix du vainqueur a été difficile.

Nous tenons à féliciter Jacques Daugeron qui gagne ce concours avec son excellent fond d’écran ! Les meilleures propositions des autres participants seront également disponibles dans un lot de thèmes additionnel.

Voici le prochain fond d’écran signature de Mageia 6, qui sera inclus dans les prochaines mises à jour pour Cauldron :

Mageia-Default-3840x2160

Voici quelques uns des images qui seront disponibles dans le paquet de fonds d’écrans additionnels :

extra1extra2

Félicitations également aux gagnants du concours d’économiseur d ‘écran : Fabien Deschodt, Володимир, fkuller, Teimuraz Khazaradze, Donald Stewart, Jose, Philippe Verschelde et Mészáros Csaba, ce fut un plaisir de voir autant de contributions issues de tout autour de la planète.

Nous avons des photographies de couchers de soleil sur la Mer Noire, de montagnes enneigées d’Écosse, de grandes villes européennes jusqu’aux cours d’eau d’Amérique du Sud… c’est formidable de voir l’attrait mondial que Mageia suscite.

screensavers

Merci à tous les contributeurs, nous nous réjouissons d’avoir vos avis sur le nouveau look !

Une nouvelle étape a été franchie vers Mageia 6 : sta1 est maintenant disponible

Toute l’équipe Mageia est très heureuse d’annoncer officiellement la mise à disposition de cette nouvelle version de Mageia 6.

Le premier instantané de stabilisation, comme son nom le suggère, a pour but de commencer à faire en sorte que les divers composants fonctionnent en harmonie et soient suffisamment stables pour être distribués. La plupart des mises à jour importantes depuis dev1 sont des mises à jour de logiciels majeurs en versions beta/RC vers leurs versions stables, ce qui va, on l’espère, donner une agréable qualité de finition à cette version.

GRUB Legacy étant en bout de course, c’est GRUB 2 qui est désormais le gestionnaire d’amorçage par défaut. La migration de KDE 4 à Plasma 5 est quant à elle totalement achevée, et des problèmes de localisation ont été résolus au passage. Le passage à GRUB 2 a imposé de mettre à jour nos outils propres ainsi que l’installateur, ce qui a nécessité un certain nombre d’essais pour être certains que tout soit fonctionnel pour la phase de test.

Les médias Live sont désormais disponibles. Toutefois, du fait de leur capacité toujours plus limitante, les LiveCD ont été abandonnés au profit des LiveDVD, ouvrant ainsi la porte à un plus grand choix d’environnements de bureau disponibles sous cette forme. Les médias d’installation seront disponibles comme précédemment (pour des raisons similaires, le DVD dual-arch proposé dans les versions antérieures a aussi été supprimé).

Nous avons entamé le gel des paquets, ainsi donc les versions proposées ici resteront globalement les mêmes dans la version finale, bien que nous souhaitions mettre à jour vers le noyau 4.7, offrant un meilleur support du matériel récent et un support à long terme. Nous espérons que cela offrira le parfait compromis entre fraicheur et stabilité.

Mageia 6 sta1 est livrée avec :

  • Noyau Linux 4.6.3
  • glibc 2.22
  • Plasma 5.6.4
  • GNOME 3.20.3
  • MATE 1.14.1
  • Cinnamon 3.0.1
  • LibreOffice 5.1.4.2
  • Firefox 45 ESR
  • Thunderbird 45
  • Chromium 51

Les notes de versions exhaustives sont disponibles ici.

Les images ISO sont disponibles sur le site web de Mageia. Si vous souhaitez un miroir de téléchargement spécifique, la liste est disponible ici.
Bien que nous espérions que cette version se rapproche d’une version stable et pleinement fonctionnelle, gardez à l’esprit qu’il s’agit toujours d’une pré-version. De ce fait, nous vous serons reconnaissants de rapporter sur le Bugzilla tous les bogues que vous devriez rencontrer, afin que nous puissions les corriger d’ici la version finale.
Les ISO ont été abondamment testées par notre équipe d’assurance qualité, nous espérons qu’elles fonctionneront conformément à vos attentes.

Si vous êtes intéressés pour rejoindre l’équipe contribuant aux tests, jetez un coup d’œil à notre page «Contribution» qui vous donnera des idées sur comment vous pouvez nous aider. Les nouveaux contributeurs sont toujours les bienvenus !

Nous nous réjouissons de vos retours d’expérience.

Venez jouer les prolongations !

Nous avons pris la décision de prolonger le concours d’une semaine suite aux nombreuses contributions et aux contributeurs qui nous rejoignent encore pour donner de leur temps. C’est pourquoi nous voulons donner une chance à tout le monde.

Le concours prendra donc fin le 30 Mai. Et comme avant, vous pouvez faire parvenir votre contribution ici.

Pour plus d’informations, n’hésitez pas à regarder l’annonce du lancement du concours.

Nous attendons avec impatience de voir ce que vous allez inventer pour Mageia 6 !

Concours artistique – Mageia 6

À nouveau Mageia a besoin de votre talent artistique et cette fois pour développer l’aspect de Mageia 6 d’ici sa sortie. Comme les années précédentes nous attendons toutes vos idées et contributions.

Nous aimerions voir des fonds d’écrans, écrans de veille, jeux d’icônes, de nouveaux thèmes et toutes sortes d’idée qui vous font rêver.

Crédit : https://xkcd.com

Nous choisirons une œuvre numérique utilisant les couleurs de Mageia pour la base des fonds d’écran, des éléments de l’installateur et du lanceur, de la conception du site, de l’écran d’accueil de « Mageia welcome », et tant d’autres choses pour Mageia 6.

N’hésitez pas à vous lâcher, vos travaux pourraient être l’identité de Mageia 6 !

Règlement :

Le concours débute ce Samedi 07 Mai 2016 et sera clôturé le 23 Mai 2016 inclus.

Mageia fournira un fond d’écran officiel, dix fonds supplémentaires et plein d’autres détails qui rendront Mageia plus attirante. Si vous souhaitez participer, c’est très simple :

Vous devez faire parvenir votre travail sur le wiki à cette adresse, vous avez la possibilité d’envoyer votre contribution sur la liste de diffusion de l’Atelier.

L’Atelier choisira dix fonds d’écrans provenant de différents contributeurs pour les intégrer aux « fonds d’écran supplémentaires ».

Conditions :

  • Taille minimale : 3,200×2,400 px pour les images, préférez le format .svg pour les icônes ;
  • Pas de bordures ;
  • Pas de texte incrusté à l’image, le logo Mageia peut y être placé mais doit être modifiable/supprimable ;
  • L’image doit être adaptable aux différents formats 4:3, 16:9, 16:10 etc.
  • Licence : CC By SA 3.0 ou ultérieur.

Prenez le temps de jeter un œil ici pour prendre connaissance de ce qui a été proposé par le passé si cela peut vous orienter dans votre démarche.

Les photos seront prises en considération pour les écrans de veille et les fonds d’écran alternatifs à condition qu’aucune personne n’y soit reconnaissable. Pensez aussi à respecter le copyright des œuvres utilisées, vous devez être le propriétaire de l’image et être en accord avec la licence CC By SA 3.0 ou ultérieur.

Encore une fois, pour être pris en considération, vous devrez mettre à notre disposition un fichier source à haute résolution (xcf ou svg) de manière à pouvoir retailler ou redimensionner plus tard si nécessaire. Sur Flickr, une image png sera suffisante, mais le fichier source sera indispensable au final pour retenir une proposition.

Consultez les directives esthétiques de Mageia, disponibles sur notre wiki. Ces directives faciliteront, nous l’espérons, la création d‘œuvres originales, que nous pourrons utiliser et distribuer dans le monde entier comme partie intégrante de Mageia. Les directives concernent le logo officiel de Mageia, la charte de couleurs, les décorations du site Internet, les polices, les fonds d’écran et d’autres éléments. Le logo officiel de Mageia est une marque déposée soumise à des directives propres.

Prenez le temps d’assimiler les règles puis… Sautez sur vos pinceaux !

Choix final

Le grand vainqueur sera choisi par le Conseil de Mageia et l’annonce sera faite sur ce blog.

Nous allons également essayer de rassembler quelques « goodies » pour les lauréats, par exemple un T-shirt, des clés USB, des stylos ou des choses du genre 🙂