Chroniques hebdomadaires – 2017 – Semaine 47

Dans les coulisses au pays de Mageia

Les empaqueteurs et l’assurance qualité sont des gens très occupés, si occupés qu’ils n’ont pas enregistré de réunion depuis de nombreux mois, mais ils vont probablement en avoir une cette semaine alors qu’ils peaufinent les spécifications pour Mageia 7. Surveillez les annonces dans les prochains billets. Pendant ce temps, beaucoup de travail est fourni en termes de tests et validations du noyau 4.14, si les résultats sont bons, et les problèmes au sujet de la mise à jour de Mageia 5 vers Mageia 6 aplanis, on pourrait bien éditer une Mageia 6.1. Pas de promesses ! mais surveillez cet espace.

En attendant que tout cela se réalise, les mises à jours et compléments arrivent en rafales :

* LibreOffice 5.4.3.2
* thunderbird 52.5.0  (cauldron + mga5 & mga6 testing) ,
* kernel 4.14.2 (cauldron + mga6 testing),
* virtualbox 5.2.2 (cauldron + mga6 testing),
* cinnamon 3.6.6 (cauldron),
* ocaml 4.06.0 (cauldron + mise à jour et recompilation de toute la pile ocaml),
* alsa 1.1.5 (cauldron),
* supertuxkart 0.9.3 (cauldron + mga6 testing),
* boost 1.65.1

… et des tonnes de reconstructions de paquetages dépendants (cauldron), et beaucoup, beaucoup plus.

Oh, et quelque chose de plaisant dans Cauldron : PulseEffects, qui ajoute un agréable égaliseur graphique, des filtres et autres à PulseAudio. Encore sur le métier pour le faire fonctionner avec Plasma, mais les Magiciens s’en occupent.

N’oubliez pas qu’à tout moment vous pouvez consulter l’ AppDB de Mageia  (https://madb.mageia.org/)  pour découvrir ce qui est en cours de mise à jour dans les différentes versions de Mageia, vous verrez qu’il y avait beaucoup de mises à jour pour cette semaine. Ainsi, si vous voulez garder le contact avec les mises à jour de sécurité entre les chroniques (plus particulièrement pour suivre les avis  CVE) consultez https://advisories.mageia.org/, où vous pouvez sélectionner la version de Mageia et le type de mise à jour. Cliquez sur le numéro de l’avis pour connaître en détail la raison d’être du correctif.

Et merci à l’équipe QA et aux empaqueteurs !

A la semaine prochaine !

Rédaction de Patricia Fraser – Traduction de Lebarhon

La fin de vie de Mageia 5 retardée

Comme la mise à jour de Mageia 5 vers Mageia 6 est plus compliquée que ce que nous avions envisagé, un nombre important d’utilisateurs sont toujours sous Mageia 5. De ce fait, nous avons décidé de prolonger le support de Mageia 5 jusqu’au 31 décembre 2017 ( au lieu du 31 Octobre comme annoncé précédemment )

 « Le mieux possible » support limité aux correctifs critiques de sécurité

Cette extension du support sera limitée aux correctifs critiques de sécurité pour les composants trouvés dans la plupart des systèmes, tels que le noyau,  glibc, firefox, flash-player-plugin, etc. L’exacte partie concernée sera décidée pour chaque paquetage par son mainteneur et les équipes de sécurité, basée sur la sévérité des problèmes et les ressources dont nous disposons en termes d’empaquetage et d’assurance qualité.

Donc, en résumé, votre système Mageia 5 ne sera pas exposé a des vulnérabilités critiques avant sa fin de vie dans deux mois; mais le support restera plus limité que celui des systèmes Mageia 6. Nous incitons les utilisateurs restants de Mageia 5 de mettre à profit ce délai pour mettre à niveau vers Mageia 6.

Conseils de mise à niveau

Beaucoup d’utilisateurs ont fait part de problèmes critiques lors de la mise à niveau vers Mageia 6 de systèmes complexes, surtout en cas d’utilisation de KDE4, de pilotes propriétaires NVIDIA et/ou de paquetages fournis par des tiers. Les problèmes peuvent provenir de conflits de paquetages qui empêchent la mise à niveau de se terminer correctement, laissant le système dans un état intermédiaire incapable de redémarrer normalement, ou bien ils peuvent aussi provenir des pilotes qui mènent le serveur graphique X.org dans l’incapacité de s’initialiser lui-même, conduisant l’utilisateur sur un terminal au lieu de l’environnement de bureau.

Pour cette raison, nous avons désactivé le système qui invite les utilisateurs à mettre à niveau via l’outil graphique mgaonline, ainsi seules les mises à niveau manuelles sont réalisables grâce à URPMI, l’outil en ligne de commande. Nous travaillons toujours sur la résolution des principaux problèmes mentionnés ci-dessus afin de nous permettre de ré-activer la mise à jour avec mgaonline, mais nous devons avertir les utilisateurs qu’il pourra toujours subsister des aléas avec cette mise à niveau spécifique.

Si possible, nous recommandons aux utilisateurs de Mageia 5 de réaliser une installation propre de Mageia 6 sur une partition différente (conservant ainsi les deux systèmes côte à côte), et de copier les parties pertinentes de leur configuration de Mageia 5 (typiquement les dossiers cachés de /home) sur le nouveau système. Réutiliser la même partition /home pourrait aussi donner satisfaction si elle est séparée de la partition root. Vous pouvez même récupérer les mêmes noms d’utilisateur et UID (identifiant utilisateur), mais gardez à l’esprit que les systèmes mis à niveau depuis une version plus ancienne de Mageia peuvent toujours avoir des ID commençant à 500, alors que Mageia 6 exige que les identifiants utilisateurs commencent à 1000. Il existe une page du wiki de Mageia avec des instructions complémentaires.

En cas de doute, veuillez contacter les autres membres de la communauté sur les forums, listes de diffusion ou IRC, il y aura toujours des gens prêts à vous aider.

Nous sommes désolés pour le trouble occasionné et nous travaillons dur pour fournir une mise à niveau de Mageia 6 vers Mageia 7 plus efficiente.

Rédaction de Akien – Traduction de Lebarhon et Neoclust

urpmi dans mageia 7

URPMI est un vieil outils de mageia mais qui a su au fil des ans montrer son utilité.

Pour Mageia 7 il y aurait deux chantiers a mettre en place concernant URPMI:

  • Migrer URPMI afin qu’il utilise libsolv
  • Ajouter le support des dernières fonctionnalités de rpm.org dans URPMI

Pour ce faire nous recherchons des développeurs perl qui pourraient aider notre développeur principal.

N’hésitez pas à venir sur le chan #urpmi sur freenode

Projets pour mageia 7

Maintenant que mageia 6 est livrée ainsi que Pulse 4.0, cela me laisse un peu de temps pour réfléchir à ce que je veux faire pour mageia 7

Je vais bien sur continuer à m’occuper du Stack KDE ( KDE Applications, plasma, KF5, Qt ) étant donné que c’est le DE que j’utilise au quotidien.

Nous allons travailler sur une meilleure intégration de plasma dans Mageia.

D’ici la fin de l’année mageia 6 va subir une grosse mise a jour ( infos a venir bientôt).

Dans les projets annexe liés à Mageia,  j’aimerai beaucoup voir sortir une version éducation de Mageia. J’avais grossièrement commencé pour mageia 6 en ajoutant des logiciels de la suite abuledu ( mais j’ai du en enlever car pas fonctionnels pour mageia 6).

Si quelqu’un est intéressé pour cette partie, n’hésitez pas à me contacter directement.

 

Le second projet que j’aimerai voir est une version serveur de Mageia. Pour ce faire je vais travailler sur une meilleure intégration de Pulse 4.x  dans mageia7

 

Si quelqu’un est intéressé, soit pour l’intégration de Pulse dans mageia soit pour contribuer a pulse directement, vous pouvez me contacter. ( pulse est écrit en python + php )

Mageia présent à l’OpenRheinRuhr 2017

Puisque nous avons fait une pause l’année dernière, nous sommes heureux d’annoncer notre participation à l’événement OpenRheinRuhr 2017 à Oberhausen  (Allemagne). Nous sommes fiers d’avoir cette opportunité de présenter notre distribution bien-aimée là-bas.

Comme d’habitude, l’ORR se tient dans le charmant et désuet musée industriel (« Rheinisches Industriemuseum ») du 4 au 5 novembre.

Cette année de nombreux projets et entreprises présentent leur travail et contributions sur le sujet du logiciel libre et open source et Mageia est fière d’en faire partie.

De plus, le programme est large avec de nombreuses et très intéressantes causeries et présentations ainsi cela vaut la peine d’y passer ce week end d’automne.

Venez nous voir à notre stand et discuter avec nous des nouvelles au sujet de notre communauté et du projet, ou nous faire part de votre expérience avec notre distribution.

Nous espérons vivement vous y accueillir.

Rédaction de Marc Lattemann

Chronique Semaine 41 2017 et quelques suppléments

Cauldron

Les propositions de nouvelles fonctionnalités pour Mageia 7 sont en prolongation de discussion car certaines sont larges de conséquences et vont apporter d’importantes modifications à la distribution et à l’installateur, mesurer le volume de travail et évaluer les ressources nécessaires ainsi que les délais est un gros travail. Les deux principales sont de progresser vers manatools  et d’intégrer dnf au niveau de l’installateur; et si on décide de basculer pour Mageia 7, adapter les commandes urpmi existantes  et s’assurer  qu’il n’y a aucune perte de fonctionnalités.

Bien que n’étant pas strictement une nouvelle concernant Cauldron, nous allons très certainement arrêter arm5tl et démarrer le travail sur la compilation de aarch64 ainsi que l’actuelle arm7hl.

Grandes modifications cette semaine dans Cauldron, y compris :

rust 1.21.0
kernel 4.13.7 – support préliminaire pour Coffee Lake (i915 alpha)
wine 2.18
R-base 3.4.2
apache 2.4.28
x11-server 1.19.5
rpm 4.14.0
vlc 3.0.0 (instantané de git avec le correctif du glisser-déposer)

Mageia 6

thunderbird-52.4.0-1 – Correctif de sécurité
weechat-1.7.1-1.1 – Correctif  CVE
pjproject-2.5.5-4.1 – Correctifs CVE
dnsmasq-2.77-1.2 – Correctifs CVE
x11-server-1.19.4-1 –  Correctifs CVE
firefox-52.4.0-1 –  Correctifs CVE
ghostscript-9.20-3.1 –  Correctifs CVE
mariadb-10.1.28-1 – édition de maintenance et  correctif de bogue

Mageia 5

thunderbird-52.4.0-1 – Correctif de sécurité
weechat-0.4.1-7.2 – Correctif CVE
pjproject-2.3-1.1 – Correctifs CVE
dnsmasq-2.77-1.1 – Correctifs CVE
x11-server-1.16.4-2.3
firefox-52.4.0-1 – Correctifs CVE
ghostscript-9.20-1.1 – Correctifs CVE
gstreamer0.10-plugins-good-0.10.31-9.2 & gstreamer1.0-plugins-good-1.4.3-2.2 – Correctifs CVE

Communauté

Nous avons rencontré des difficultés liées au spam et à des comptes frauduleux sur notre bugzilla, nous avons donc introduit un groupe spécial qui a le pouvoir d’éditer les bogues. Nous y  avons déjà ajouté  de nombreux contributeurs pertinents. Nous espérons qu’il s’agisse d’une mesure temporaire jusqu’à ce que nous soyons en mesure de correctement tester un système d’authentification plus satisfaisant. Notez que ce changement n’affecte pas votre aptitude à poster des bogues mais seulement à éditer ceux qui sont déjà postés. En cas de difficultés à ce sujet, un contact auprès de la liste de diffusion adéquate devrait apporter une solution rapide.

Rédaction de Donald Stewart – Traduction de Lebarhon

Chronique hebdomadaire 2017, semaine 38

Tout d’abord un rapide mea culpa pour l’absence de billets récemment. Entre l’été et d’autres occupations, les contributions à Mageia de certains ont été moins fréquentes.

Cauldron

Pendant les huit semaines depuis le dernier billet, des changements massifs ont été apportés à Cauldron. Je ne discuterai pas de ceux-ci, je vais plutôt exposer quelques-uns des changements majeurs :

  • mise à jour de la pile Ruby
  • mise à jour de la pile Perl
  • kernel 4.12.14
  • llvm 4.0.1
  • flatpak 0.9.12
  • vim 8.0.1097
  • mesa 17.2.1

Il y a également des mises à jour de chaines d’outils de base, ce qui nécessite des reconstructions à grande échelle et qui causera probablement encore certains problèmes jusqu’à ce que tout soit réglé.

Les propositions de fonctionnalités pour Mageia 7 sont bien avancées, donc, si vous désirez inclure des éléments, ou rajouter des suggestions sur les idées proposées, c’est le moment, car il est temps de façonner ce que Mageia 7 deviendra.

Mageia 6

Depuis la dernière chronique, il y a eu d’innombrables mises à jour pour Mageia 6, voici quelques correctifs des plus critiques qui ont été validés par l’Equipe Qualité :

Mageia 5

Comme pour Mageia 6, il y a eu de nombreuses mises à jour, encore une fois, voici une sélection des plus importants correctifs :

Communauté

La récente campagne de l’ONG Free Software Foundation Europe, « Argent Public, Code Public » qui vise à avoir un code écrit avec un financement public pour le secteur public et qui soit publié sous licence ouverte est une idée que Mageia est plus qu’heureux de soutenir. Des objectifs qui partagent autant de principes sur lesquels Mageia a été fondé et qui visent à aider l’Open Source, méritent tout le soutien que nous pouvons offrir – plus de détails disponibles sur notre blog

Il y a eu également des problèmes de courriers indésirables provenant de nouveaux comptes sur le wiki, et nous avons donc dû restreindre l’accès en écriture jusqu’à ce qu’une solution complète puisse être trouvée, entre-temps, si vous souhaitez éditer le wiki, contactez la liste de diffusion doc-discuss.

Rédaction de Donald Stewart – Traduction de Papoteur et de Fafoulous

Mageia soutient la campagne Argent Public, Code Public

Le logiciel Open Source, ou plus spécifiquement l’idéal qu’il représente, va bien au-delà de Mageia et de la plus large communauté GNU/Linux. En faire partie a toujours été source de fierté pour Mageia, et lorsque c’était possible, nous avons soutenu ou bien aidé à faire prendre conscience de projets qui revendiquent des idéaux semblables aux nôtres. C’est avec cela en tête que nous sommes très heureux d’apporter notre soutien le plus complet à la campagne  Argent Public, Code Public lancée par la Free Software Foundation d’Europe.

La campagne vise à exiger que tout code écrit avec des fonds publics et pour le secteur public soit placé sous une licence Open Source. Tous les détails ainsi qu’une vidéo concernant  les objectifs et la façon envisagée de les atteindre peuvent être consultés sur le Site web de la campagne.

En une semaine, depuis le lancement de la campagne, beaucoup de projets Open Source ont ajouté leur nom à la cause, c’est très encourageant de voir Mageia listée aux côtés d’autres distributions comme Debian, Gentoo et OpenSUSE ainsi que de gros projets comme GNOME, LibreOffice et KDE. Il y a aussi dans la liste des organisations qui apportent leur soutien  nombre d’autres publications Linux et de groupes qui font plaisir à voir.

Nous espérons que cette campagne gagne l’intérêt qu’elle mérite et apporte les modifications législatives nécessaires pour garantir que l’argent public produise du code public et la quantité de bénéfices associés.

Rédaction de Donald Stewart, traduction de Lebarhon

Chronique hebdomadaire – Semaines 28, 29 et 30

Ceci est donc la première chronique depuis la publication de Mageia 6, soit quelques semaines de plus que la normale.

Cauldron

Comme il était prévisible, Cauldron a été submergé par de nombreuses mises à jour, et en dépit de ces efforts, tout semble bien fonctionner. Notez qu’une rupture serait sans surprise, les changements risqués et à grande échelle des composants de bas niveau effectués maintenant laissant un maximum de place aux essais, on s’attend donc à ce que ça casse. Ceci dit, la chaine de compilation et rpm ont déjà reçu de larges mises à jour, et d’autres changements sont attendus, il y a donc plein d’occasions de casser des choses.

Voici quelques unes des grandes mises à jour :

    • Qt 5.9.1
    • Plasma 5.10.4
    • KDE Applications 17.04
    • Kernel 4.9.40
    • Gnome 3.24.3
    • Cinnamon 3.4.4
    • Chromium Browser 59

D’autres mises à jour ont porté sur la pile Perl, sur vlc et d’innombrables autres paquetages.

 

Mageia 6

 

Voilà donc le titre Mageia 6 pour la première fois ici, ce qui est pour le moins une agréable nouveauté. Il ne serait pas vraiment correct de commencer cette liste autrement qu’en citant flash 🙂 . Voilà donc les principales mises à jour pour Mageia 6 :

 

Plusieurs mises à jour ont aussi été appliquées pour faciliter la mise à niveau depuis Mageia 5.
Notez que vous pouvez consulter tous les avis de mis à jour directement sur la page dédiée.

Mageia 5

Bien que Mageia 6 soit disponible, Mageia 5 n’est pas du tout oubliée, voici quelques unes de mises à jour importantes dont elle bénéficie depuis la dernière chronique :

Rédaction de Donald Stewart – Traduction de Papoteur et Lebarhon

Ajout des outils DNF dans Mageia, Deuxième partie.

Au cours de notre précédent billet (il y a presque un an !), nous vous avions présenté l’arrivée de DNF dans Mageia 6. Depuis lors, nous avons gardé le rythme et intégré les développements du projet dans Cauldron. En travaillant de concert avec les développeurs et en étant très impliqués dans le processus de développement (ce qui implique de vérifier et tester les modifications proposées), nous avons été capables de garantir une évolution dans le bon sens du gestionnaire de paquetages. Cela a été bénéfique aussi bien pour nous, Mageia, que pour Fedora et les autres projets utilisant DNF (tels que le projet Yocto qui a adopté DNF (en) à partir de leur version 2.3).

En conséquence du travail réalisé pour fournir la dernière technologie de gestion des paquetages, Mageia est heureuse d’être la première des principales distributions Linux à offrir DNF 2.x ! Nous livrons actuellement la version 2.5.1 de DNF, avec la version 2.1.1 des plugins du cœur et la version 2.0.1 des plugins additionnels. DNF est aussi pré-installé dans toutes les installations fraîches de Mageia 6, et pour ceux qui ont mis à niveau depuis Mageia 5, vous pouvez simplement l’obtenir en installant le paquetage dnf.

Écran de dnf réalisant une mise à jour

DNF exécutant “dnf upgrade” sur Mageia 6

Pour ceux qui préfèrent utiliser un gestionnaire de paquetage graphique, nous avons développé dnfdragora qui fournit une interface graphique intuitive, similaire à rpmdrake. Cependant, à la différence de rpmdrake, dnfdragora propose une interface native en Qt 5, GTK+ 3, et ncurses, pour être en accord avec les bibliothèques graphiques que vous utilisez pour votre bureau, de sorte que votre ressenti avec dnfdragora soit très agréable.

Écrans de dnfdragora:

Installez dnfdragora-qt ou dnfdragora-gtk pour avoir l’interface correspondante, ou simplement dnfdragora pour l’interface ncurses.

Pour les bidouilleurs efficaces, nous avons quelques morceaux de choix !

Nous avons terminé l’intégration de la prise en charge du service COPR de Fedora, ce qui signifie que maintenant n’importe qui peut compiler des paquetages pour Mageia 6 et Cauldron sur COPR, en parallèle de Fedora ou CentOS. Pour savoir comment l’utiliser, voir notre page wiki à son sujet (en).

Nous avons également le plaisir de vous annoncer que OpenSUSE Build Service (OBS) supporte à la fois Mageia 6 et Cauldron. Du fait des capacités d’interconnexion d’OBS, la plupart des applications privées d’OBS peuvent construire maintenant des paquetages pour Mageia 6 et Cauldron ! Pour l’utiliser, voir notre page de wiki [en].

De plus, Mageia est complètement compatible  avec Appstream, le standard inter-distributions pour la description des logiciels par leurs auteurs et leur utilisation dans les centres de gestion des logiciels. Avec Mageia 6, les gestionnaires de logiciels qui utilisent Appstream, tels que Gnome Software et Plasma Discover, seront entièrement alimentés avec les logiciels que nous fournissons et les données que fournit Appstream.

Installez simplement gnome-software ou discover à votre choix. Si vous utilisez Gnome et installez gnome-software, l’intégration dans Gnome Shell sera active à la prochaine connexion, ce qui permet  d’utiliser la recherche de Gnome Shell pour trouver les applications à installer à partir de GNOME Software.

Recherche d’applications installables avec GNOME Shell

Et  cerise sur le gâteau, si vous utilisez GNOME Software pour vos mises à jour, vous serez heureux de savoir que la fonction de mises à jour hors ligne fonctionne parfaitement ! Ça vous épate, si j’ose dire !

Mises à jour hors ligne provoquées par GNOME Software

Ceci est l’aboutissement de deux ans de travail dans Mageia et de divers projets qui deviennent une réalité. Les développeurs des logiciels en amont, nos amis du projet Fedora et du projet OpenSUSE, les packageurs de Mageia et les administrateurs système de Mageia ont tous contribué au succès du lancement de cette technologie dans Mageia 6. Nous espérons tous que les utilisateurs de Mageia apprécieront cette nouvelle mouture.

Rédaction de Neal Gompa – traduction de Inconnu, Papoteur et Lebarhon